arrow-left icon arrow-right icon behance icon cart icon chevron-left icon chevron-right icon comment icon cross-circle icon cross icon expand-less-solid icon expand-less icon expand-more-solid icon expand-more icon facebook icon flickr icon google-plus icon googleplus icon instagram icon kickstarter icon link icon mail icon menu icon minus icon myspace icon payment-amazon_payments icon payment-american_express icon ApplePay payment-cirrus icon payment-diners_club icon payment-discover icon payment-google icon payment-interac icon payment-jcb icon payment-maestro icon payment-master icon payment-paypal icon payment-shopifypay payment-stripe icon payment-visa icon pinterest-circle icon pinterest icon play-circle-fill icon play-circle-outline icon plus-circle icon plus icon rss icon search icon tumblr icon twitter icon vimeo icon vine icon youtube icon

Philippe // Fondateur LBCC

Philippe // LBCC Founder
Bonjour, je m'appelle Philippe.
Encourager à réfléchir sur mon amour du vélo, le pourquoi et le comment de cette passion, j’ai pu retourner dans les pages de mon mémoire de Maîtrise pour dénicher ce passage où je décris comment ma passion pour la gravure m’a lentement fait glisser vers le vélo et vice-versa :
« C’est peut-être la gravure qui m’a poussé vers le vélo. En la pratiquant, j’ai développé une appréciation de cette dernière plutôt romantique. Cela m’aura éventuellement amené au vélo, à apprécier ce sport différemment des autres sports. En devenant graveur, on accepte de se salir, d’avoir les mains noircies d’encre et les doigts qui sentent le cuivre. C’est ce qui vient avec le privilège d’activer la presse à bras. On apprivoise le fait que le corps devient l’esclave des mouvements imposés par les mécanismes de la machine.
Sur le vélo, les pieds sont attachés aux pédales, le corps est soudé à la machine qui nous impose de l’activer. Et comme pour la presse, notre corps se déploie pour tracer des cercles. Dans l’activation de la presse, quand les muscles se contractent et se relâchent tour à tour, je pense au vélo. Et à l’inverse, lorsque je suis sur la bicyclette et que je tourne les jambes, je m’imagine en train de faire pivoter la grande roue de la presse Hurel. Dans les faits, mes deux passions ne font qu’une. »

Suivre sur Instagram

Suivre sur Strava

#levelocestlavie

Votre panier

Votre panier est actuellement vide. Cliquez ici pour continuer vos achats.